Découvrir les 3 principes fondateurs des entreprises responsabilisantes tels qu’observés par Frédéric Laloux qui les a accompagnées. Développer l’engagement et l’autonomie de ses équipes en favorisant la variation des pratiques, renforcer les compétences pour engager la transformation culturelle.

 

L’épuisement gagne les dirigeants, usés par la pression, submergés par la complexité qui s’accroît avec la vitesse des échanges numériques. Accorder à vos collaborateurs de l’autonomie, développer une vision organique, systémique de votre organisation présente plusieurs avantages, chacun étant adossé à un grand principe qui soutient ces organisations appelées parfois « entreprises libérées ».

Le premier est le principe d’auto-gouvernance : beaucoup plus structuré que l’on l’imagine, il permet d’apporter des réponses au fort besoin exprimé par trois-quarts des salariés français (selon les résultats de l’enquête « Parlons Travail » de 2017) qui réclament plus d’autonomie dans leur travail. Décider, recruter, fixer les primes et rémunérations, gérer la performance, travailler en collectif de façon efficace et apprenante, résoudre les conflits, … autant de domaines à explorer en équipe.

Hygge solutions - offres

Le second principe est le principe de plénitude : permettre à tous de retrouver une motivation qui favorise l’engagement dans un cadre protecteur. Il s’agit de privilégier motivation intrinsèque et qualité de la relation plus que de s’appuyer sur motivation extrinsèque et compétition. Libérer les dirigeants du command/control et de la mise en tension permanente pour leur permettre d’explorer la puissance et la performance d’une organisation dans laquelle le leadership est « distribué » et chacun plus aligné entre le « moi-professionnel » et le « moi-personnel ».

Depuis plusieurs années, un grand nombre d’organisations (entreprises, collectivités, services de l’état, …) engagent, parfois à marche forcée, des « programmes de transformation », conscientes de la nécessité de faire évoluer la culture de leur organisation. Malheureusement, ces programmes dépassent difficilement le tropisme lamarckien : faire toujours plus ou mieux de la même chose.

hygge solutions conseils cocaching

Pourtant, Darwin a théorisé suite à ses observations de l’évolution des espèces que celles qui réussissent leur adaptation sont celles qui cultivent la variation, sélectionnent les caractéristiques les plus adaptées à leur environnement et les développent. A l’image de cette capacité évolutive « organique », les organisations responsabilisantes s’appuient sur un troisième principe fondateur : cultiver une raison d’être évolutive.

M’inspirant de cette dynamique et mettant les outils du coaching au service de ces principes novateurs, je les applique à la transformation culturelle des organisations. Alors, aux programmes de transformation classiques, préférez la  coévolution de vos équipes managériales !

L’individu comme source de variation, de proposition et d’action est au cœur de la pensée darwinienne et doit le devenir dans les entreprises. — Pascal Picq -